Chasse aux anglicismes : place aux « mégadonnées »

Dans sa volonté de bannir tous les anglicismes de la langue française, la Commission générale de terminologie et de néologie fait savoir que c’est le terme « mégadonnées » en lieu et place de « big data ».

Que cela soit le « courriel » pour remplacer le « mail » ou le « mot dièse » pour supplanter le « hashtag » ou encore le « tout en ligne » à la place de « pure player », la Commission générale de terminologie et de néologie prend très au sérieux son rôle de proposer des équivalents français aux anglicismes.

Dorénavant, selon le conseil donné par le Journal officiel de la République française, c’est le terme « mégadonnées » qui devrait être utilisé en lieu et place de « big data », ce terme qui fait référence à l’analyse de données informatiques à très grande échelle grâce à des outils spécialisés.

Alors que certaines adaptations françaises de termes anglais suscitent l’ironie et le scepticisme, qu’en sera-t-il de « mégadonnées » ?

Le secteur des "mégadonnées" est considéré comme prometteur en France et dans le monde.
Le secteur des « mégadonnées » est considéré comme prometteur en France et dans le monde.
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker