Chevrolet : plus de dynamisme et de puissance pour la Volt

La deuxième génération de la Chevrolet Volt se veut plus dynamique et plus puissante.

Bien qu’élue « Voiture de l’Année 2012 », la Chevrolet Volt n’a pas su briller su point de vue commercial, certainement en raison de la technologie de l’électrique à autonomie prolongée qui est peu réputée. La bonne nouvelle est que General Motors n’a pas l’intention d’abandonner cette technologie vu que le constructeur profite du Salon de Detroit 2015 pour y dévoiler la seconde génération de sa Chevrolet Volt.

Pour la deuxième génération de la Chevrolet Volt, les designers lui ont donné une silhouette un peu plus conventionnelle, surtout un look plus sportif. Par exemple, la ligne de toit adopte une forme en pente dynamique alors que l’avant se veut plus aguicheur avec un bouclier modernisé.

Hormis la banquette arrière qui s’enrichit d’une troisième place, l’habitacle se veut avant tout un peu plus chaleureux que dans la première mouture, notamment avec un tableau de bord recouvert de quelques inserts métalliques, sans oublier les deux écrans tactiles de 8 pouces, l’un derrière le volant et l’autre au niveau de la console centrale.

Le plus intéressant se situe sous le capot avec un moteur quatre cylindres 1,5 l de 101 ch et un bloc électrique de 179 ch alimenté par une batterie lithium-ion de 18.4 kWh. Grâce à cette combinaison, la Volt peut atteindre les 157 lm/h en vitesse de pointe pour avaler le 0 à 100 km/h en 8,4 secondes.

Alors que l’autonomie de la première génération était de 60 km, la nouvelle version de la Chevrolet Volt va jusqu’à 80 km en tout électrique, pouvant être prolongée jusqu’à 676 km (612 km auparavant) grâce avec une recharge totale du système et le plein de carburant.

Le bémol est qu’il faut toujours compter 13 heures de recharge sur une prise de 120V et environ 4h30 sur une 240V.

La nouvelle Chevrolet Volt sera lancée aux États-Unis au cours du second trimestre 2015 à un tarif non encore communiqué. Alors que le précédent modèle était arrivé en Europe sous le nom d’Opel Ampera, il est peu probable que la nouvelle mouture arrive.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVoulez-vous voir la comète Lovejoy ce soir ?
Article suivantUn reptile préhistorique qui pourrait être le cousin du monstre du Loch Ness

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here