Chevrolet renouvèle en douceur son hybride Volt

C’est à l’occasion du Salon de Détroit que Chevrolet présente sa nouvelle Volt, un hybride qui évolue tout en douceur.

La Volt avait fait grand bruit lors de son annonce, une voiture électrique à prolongateur d’autonomie, une architecture à l’époque inédite. De fait, il s’agit en fait d’une voiture hybride rechargeable, son moteur thermique entraînant bel et bien les roues dans certains cas.

Faute de pouvoir fonctionner à l’essence ordinaire (indice d’octane 87), point crucial sur le marché américain, la Volt n’a pas pu inquiéter la Toyota Prius, surtout que son habitabilité trop réduite n’était pas un argument suffisant.

Tirant la leçon de la première génération, Chevrolet profite du Salon de Détroit pour présenter une nouvelle version. Sans grande révolution, l’ancienne quatre cylindres essence 1,4 litre cède sa place à un tout nouveau trois cylindres turbo 1.5 litre annoncé compatible avec l’essence ordinaire. Pour le reste, la voiture conserve son système hybride, soit deux moteurs électriques : un d’une puissance de 11 kW (149 ch) pour la traction et l’autre, réversible, comme générateur ou moteur d’appoint en cas de fortes sollicitations. Le tout gagne tout de même 45 kg sur la balance.

La Volt restant la Volt, la nouvelle version conserve sa batterie en forme de T. Celle-ci perd tout de même 9,8 kg tout en passant de 16 kWh à 18,4 kWh, un petit gain qui ne va notablement augmenter son autonomie, soit toujours 80 km.

En raison de l’encombrement de la batterie, la Volt reste une quatre places équipée d’un coffre de seulement 301 litres, bien que sa taille de 4,58 m est plus longue que celle d’une citadine.

En lui donnant une ligne plus plongeante et un nez plus fin, les designers ont masqué la structure de l’ancienne génération. Le monogramme sur fond noir laqué à la base du rétroviseur est toutefois là pour faire le lien avec le modèle précédent.

À l’intérieur, un écran surmonte la console centrale. L’ergonomie de l’habitacle s’est simplifiée et gagne en élégance. Là encore, la partie basse ajourée est un clin d’œil à la précédente génération.

Alors que cette nouvelle génération de la Volt sera commercialisée aux États-Unis au deuxième semestre 2015, rien n’indique qu’elle aura un avenir en Europe, peut-être sous le nom Ampera chez Opel, mais cela reste bien évidemment à confirmer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOptimisme pour le Salon de Detroit
Article suivantWindows 10 : une Technical Preview pour Windows Phone en approche ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here