La Chine enquête sur Microsoft

Microsoft est décidément dans le collimateur de la Chine. Après avoir que Windows 8 soit la cible, c’est au tour d’Internet Explorer et de Media Player d’être visés par une enquête.

Est-ce que Microsoft sera condamnée à abandonner le marché chinois ? C’est ce que laissent penser les différentes manœuvres menées contre la firme de Redmond. Après que Windows 8 ait été la cible de Pékin, c’est désormais au tour d’Internet Explorer et de Media Player d’être dans le collimateur de la Chine.

Concrètement, l’enquête de l’autorité de la concurrence chinoise vise à démontrer un éventuel monopole de la part de Microsoft pratiqué depuis juin 2013. La compatibilité des documents et leur authentification au sein de Windows et Office, ainsi que la préinstallation de certains composants, seraient les points qui sont au cœur de ce litige.

En y réfléchissant de plus près, cette affaire sent le réchauffé vu que les autorités de la Concurrence de l’Union européenne avaient infligé une amende à Microsoft pour les mêmes faits, mais dans une affaire qui remonte à 2004. Depuis, la firme de Redmond a été contrainte de proposer une version de système d’exploitation sans Media Player alors que le fameux « ballot screen » avait été mis en place pour proposer aux utilisateurs de choisir leur navigateur internet par défaut.

Il est à noter que l’Europe avait également condamné Microsoft à des sanctions financières de 1,68 milliard d’euros, à titre d’amende et de dédommagements pour les divers retards de paiement.

Est-ce que la Chine compte aller jusqu’au même genre de verdict ? Tout le laisse penser surtout que Microsoft ne semble pas être en odeur de sainteté à Pékin, notamment en étant accusé de ne pas être totalement transparent.

Internet Explorer et Media Player : la Chine ouvre une enquête sur Microsoft
Internet Explorer et Media Player : la Chine ouvre une enquête sur Microsoft

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy Alpha : premier modèle d’une nouvelle gamme Samsung
Article suivantOS mobile : aucune chance pour Tizen ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here