Christopher Kane : Sarah Crook devient CEO de la prestigieuse marque

Le groupe Kering vient d’annoncer que Sarah Crook reprendra le rôle de CEO de la marque Christopher Kane à compter du 17 novembre 2014, en remplacement d’Alexandre de Brettes. Kering : Sarah Crook nommée CEO de Christopher Kane

C’est le 17 novembre prochain que Sarah Crook reprendra le rôle de CEO de la marque Christopher Kane à compter du 17 novembre 2014, en remplacement d’Alexandre de Brettes. Le temps d’assurer une transition progressive, son prédécesseur restera à disposition avant de prendre de nouvelles fonctions au sein du groupe.

De nationalité britannique, Sarah Crook a débuté sa carrière professionnelle en tant que directrice wholesale pour diverses marques de mode chez Club 21 Distribution UK Ltd, notamment comme consultante en stratégie et développement auprès du British Fashion Council et de prestigieuses marques de mode pendant deux ans, comme chez Stella McCartney, avant d’occuper le poste de Business Development Director pendant 10 ans. Elle rejoint le groupe Kering pour être la nouvelle CEO de la marque Christopher Kane, un poste qui la fera dépendre directement de Marco Bizzarri, Directeur général du pôle « Luxe – Couture & Maroquinerie » du groupe.

La mission de Sarah Crook sera de poursuivre et d’accélérer le développement de la marque Christopher Kane à l’échelle mondiale.

Il est bon de rappeler que le groupe Kering figure parmi les leaders mondiaux de l’habillement et des accessoires avec des marques telles que Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Christopher Kane, McQ, Stella McCartney, Tomas Maier, Sergio Rossi, Boucheron, Dodo, Girard-Perregaux, JeanRichard, Pomellato, Qeelin, Puma, Volcom, Cobra, Electric et Tretorn. Présent dans plus de 120 pays, le groupe Kering totalise plus de 35 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros en 2013.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Air 2 : qu’apporte-t-il de plus ?
Article suivantLG : un smartphone équipé d’yeux pour refléter la personnalité de l’appareil

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here