Chrome : Google bloque la lecture autoplay des pubs en Flash dès le 1er septembre

Dès le 1er septembre, les publicités en Flash seront bloquées par le navigateur Chrome, c’est ce qu’a annoncé Google.

C’est dans une précédente version bêta du navigateur Chrome que Google a introduit le blocage des contenus Flash. En fait, le lecteur de vidéos Flash va toujours fonctionner, notamment pour visionner les vidéos. Ce seront uniquement les contenus non essentiels, comme la publicité, qui seront bloqués.

Cette fonctionnalité sera activée par défaut à partir du 1er septembre. Vu qu’il s’agit d’une option, l’utilisateur aura bien évidemment la possibilité de la laisser activée ou de la désactiver.

Au moment de la présentation de cette fonctionnalité, Tommi Li avait expliqué que le blocage de la lecture autoplay des contenus Flash non essentiels permet d’économiser beaucoup de temps de calcul du processeur, donc aussi d’économiser la batterie sur les systèmes mobiles.

Ce blocage de la lecture autoplay des contenus Flash va aussi contribuer à enrayer la propagation des logiciels malveillants qui utilisent des failles du lecteur pour se propager. Il ne faut en effet pas oublier que Flash possède malheureusement un très long historique en matière de failles.

Alors que de nombreux services ont déjà abandonné Flash au profit de HTML5, les annonceurs sont encore à la peine dans ce domaine. Selon un récent rapport de la firme Sizmek, les publicitaires ont encore investi plus de 5,35 milliards au 1er trimestre 2015 des publicités Flash, contre 4,25 milliards pour des annonces en HTML5, ce qui signifie que cela représente encore plus de 50% des pubs diffusées.

Dans le cadre de son AdWords, Google a déjà converti de très nombreuses publicités de Flash à HTML5.

Si la décision de Google en une voix de plus en faveur de la disparition de Flash, il faut souligner qu’Amazon en fait de même. En effet, à partir du 1er septembre, le site d’e-commerce d’acceptera tout simplement plus les annonces entièrement en Flash.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNASA : la nouvelle cible de la sonde New Horizons est 2014 MU69
Article suivantGoogle : la mise en forme des réponses arrive dans l’interface web d’Inbox by Gmail
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here