Chromecast : dès maintenant disponible en France

[Vidéo] Sorti aux États-Unis en 2013, le Chromecast de Google est désormais disponible en France au prix de 35 euros.

Suite à une présentation faite à Paris mardi, Google a lancé la commercialisation de son Chromecast dans 11 nouveaux pays. Après les États-Unis, ce sont le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, l’Allemagne, l’Espagne, le Canada, le Danemark, la Finlande, l’Italie et donc aussi la France.

Grâce à une installation simplifiée à l’extrême, le Chromecast permet d’afficher sur son téléviseur tous les contenus issus d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Pratiquement, il se présente comme un simple dongle HDMI à connecter branche sur n’importe quel port HDMI. Dès lors, il est autant possible d’afficher une vidéo de YouTube, qu’un film ou une musique… Petit bémol à l’heure actuelle, les applications spécifiques sont encore rares même si Google promet que des développeurs travaillent dessus.

À l’usage, un ordinateur doit être équipé de l’application Chromecast pour Google Chrome. Dès lors, tout ce qui se passe dans l’onglet ouvert du navigateur sera diffusé sur l’écran. Sur les appareils mobiles, un petit bouton « Cast » apparait dans les applications compatibles, rien de plus simple.

Autre détail, les appareils sous Android et iOS peuvent être utilisés comme une télécommande pour une vidéo diffusée.

En attendant donc des applications compatibles, SFR TV, France TV, et Canal Play étant annoncé, il faut savoir que le Chromecast est disponible sur le Play Store, à la Fnac et dans les boutiques SFR pour la modique somme de 35 euros.

Alors que des millions de Chromecast ont été vendus aux États-Unis, en sera-t-il de même en France ?

TV : Google lance Chromecast, disponible à 35 euros
TV : Google lance Chromecast, disponible à 35 euros

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFirefox 28 : encore une mise à jour mineure
Article suivantJoe Mobile : un mois de 4G offert pour tous les abonnés

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Malheureusement, il nous manque souvent la connaissance des innovations, pour cette raison ils ne seront pas utilité par une grande audience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here