Citadel : Microsoft et le FBI s’allient pour démanteler un réseau de cybercriminels

C’est avec le soutien de plus de 80 pays que Microsoft et le FBI se sont alliés pour démanteler le réseau Citadel, l’un des plus importants réseaux informatiques de cybercriminalité au monde.

Le réseau Citadel est notamment à l’origine d’attaques informatiques contre American Express, Bank of America, Citigroup, Credit Suisse, PayPal, HSBC, JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada et Wells Fargo, au point d’être soupçonné d’avoir volé quelque 400 millions d’euros à travers le monde. Pour ce faire, le réseau Citadel utilise des botnets, des machines « zombies » infectées par des logiciels malveillants à l’insu de leurs utilisateurs et pilotées par des serveurs distants, pour diffuser des virus et commettre des attaques.

Sur un total estimé de 1 400 botnets, Microsoft annonce avoir arrêté au moins un millier d’entre eux alors que le FBI a pour sa part collaboré avec plusieurs polices criminelles à  travers le monde, dont Europol, pour interpeller les exploitants de Citadel. Principal instigateur de Citadel, la personne qui se cache derrière le pseudonyme d’Aquabox résiderait vraisemblablement en Europe de l’Est, mais que son identité et celle des 81 « éleveurs » de botnets n’ont pour le moment pas été révélées.

Il est également à relever que l’Australie, le Brésil, l’Équateur, l’Allemagne, les Pays-Bas, Hong Kong, l’Islande, l’Inde, l’Indonésie et l’Espagne ont été particulièrement impliqués dans l’enquête.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité