Citrix présente sa stratégie pour Windows 10

À l’occasion de la conférence partenaires (WPC 2015) organisée cette semaine par Microsoft, Citrix a dévoilé son plan d’action pour la sortie de Windows 10.

C’est du 12 au 16 juillet, à Orlando, que c’est tenu la WPC 2015, la conférence partenaires organisée par Microsoft. Ce rendez-vous a été l’occasion pour Citrix de faire part de sa stratégie pour la sortie de Windows 10.

Citrix est persuadé que l’arrivée de Windows 10 sera l’occasion pour les entreprises de renforcer leur stratégie cloud en allant au-delà des applications, vers l’externalisation des environnements de travail et de leur gestion. C’est donc pour accompagner cette migration que Citrix met à jour ses solutions de virtualisation et les outils dédiés.

Ainsi, la prochaine version de Citrix Receiver permettant d’accéder à des applications ou bureaux virtualisés, respectivement via XenApp et XenDesktop, adoptera l’universalité introduite par Windows 10, à savoir la gestion du basculement en mode tablette lorsque l’utilisateur d’un PC hybride détachera/rabattra le clavier.

Faute de disposer du kit de développement officiel, Citrix précise que le nouveau Citrix Receiver ne sera pas disponible au moment de la sortie de Windows 10.

Citrix va aussi proposer le logiciel AppDNA, un service qui va analyser les applications pour déterminer si elles peuvent fonctionner sur Windows 10, en précisant quelles modifications sont requises si nécessaire.

Il est prévu qu’AppDNA soit intégré aux outils App-V et System Center Configuration Management de Microsoft alors que l’application fait normalement partie de la gamme de solutions Platinum liées à XenApp et XenDesktop.

AppDNA sera gratuitement proposé pendant un an aux partenaires de Citrix, les fameux « Citrix Solution Advisors », afin de les assister durant leur migration.

Citrix a aussi mentionné la disponibilité d’une préversion de Virtual Delivery Agent, un composant qui gère le déploiement d’images système pour Windows 10 via XenDesktop.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoPro : une Hero4 Session en attendant un drone pour 2016
Article suivantCanicule : déjà 700 décès supplémentaires

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here