Claude Shannon, c’est l’anniversaire de celui qui a donné son nom au « bit »

Vous l’avez peut-être compris grâce au Google Doodle du jour, c’est l’anniversaire de Claude Shannon aujourd’hui. Il aurait eu 1100100 d’âge en binaire, ce qui équivaut à 100 ans. Ce théoricien de l’informatique a été à l’origine de plusieurs idées et solutions qui ont lancé ce que beaucoup appellent l’âge de l’information.

Claude Shannon : pionnier par sa Théorie Mathématique de l’Information

Sa production théorique la plus célèbre reste la Théorie Mathématique de l’Information qu’il a finalisée en 1949. C’est par ce travail qu’il a introduit la théorie de l’information, branche des mathématiques qui traite de la transmission de données digitales. Et c’est dans la publication couvrant cette théorie novatrice qu’il a utilisé le terme bit pour la première fois. Ce fut une réelle révolution puisque c’est ce concept qui a permis de mettre en place l’unité fondamentale de l’information qui est lié à la certitude digitale : vrai ou faux, oui ou non, sous ou hors tension (on ou off). C’est la base de tout un langage qui a pu être créée dès lors, le langage binaire qui permet, jusqu’à aujourd’hui, de décrire images, mots ou même des logiciels des plus sophistiqués.

Claude Shannon, un créatif éclectique

C’est un parcours éclectique et créatif qu’a poursuivi Claude Shannon. Réparateur de radios dans sa jeunesse pour gagner de l’argent de poche, constructeur de monocycles à deux sièges, créateur de robots jongleurs ou encore de machines joueuse d’échecs… L’inventeur qui est un lointain cousin de Thomas Edison et petit-fils d’un autre grand inventeur n’a pas chômé durant son existence. Il a étudié l’ingénierie électrique ainsi que les mathématiques à l’Université du Michigan avant d’obtenir son doctorat en mathématiques au MIT en 1940.

Il a donc vécu la Seconde Guerre Mondiale durant laquelle sa contribution a consisté en le design d’équipements pour intercepter les missiles V1 et V2. Il était également cryptographe et a collaboré dans le domaine du décodage.

Claude Shannon et les circuits électriques

Par la suite, il est devenu un professeur visiteur au MIT à partir de 1956 avant d’en devenir un membre permanent en 1958. Il s’est beaucoup investi dans son travail qui commençait chaque jour par une partie d’échecs avec le directeur du centre de mathématique et se terminait tard le soir.

À part sa théorie de l’information et le langage binaire, il fait avancer la science informatique grâce à son travail sur l’analyste différentiel qui était l’ordinateur pionnier de son époque. Le visionnaire qu’était Shannon avait même prédit que ces machines ne devraient pas fonctionner grâce à un moteur, mais à un circuit électrique pour qu’elles soient plus rapides. Une connexion entre cette idée et celle de sa théorie mathématique de l’information a conduit à une analyse symbolique des circuits avec relais et commutation qui a prouvé la possibilité de résoudre des problèmes en manipulant deux symboles uniquement, 1 et 0, dans un circuit électrique automatique. En référence à l’algèbre de Boole qui a été appliquée aux circuits en transformant le vrai/faux par la mise en tension/hors tension de ces derniers.

Source : http://www.telegraph.co.uk/technology/2016/04/29/claude-shannon-the-juggling-father-of-the-information-age-who-co/

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here