Computex : HP dévoile sa nouvelle gamme d'ordinateurs portables

À l’occasion du salon Computex de Taipei, HP dévoile sa nouvelle gamme d’ordinateurs portables sous Windows, Chrome OS et même… Android.

À l’instar des années précédentes, HP profite du salon Computex de Taipei pour présenter sa nouvelle gamme d’ordinateurs portables. C’est de cette façon que l’on peut découvrir un étonnant SlateBook 14, un ordinateur portable associant un écran de 14 pouces et le système d’exploitation Android.

En osant cette association, HP inaugure un nouveau segment de marché. Même si Android est moins pratique que Chrome OS, le fait d’opter pour Android met toute la richesse du Google Play Store à portée des utilisateurs du SlateBook 14.

Prochainement commercialisé aux États-Unis à 400 dollars, le SlateBook 14 mesure 16 mm d’épaisseur pour un poids de 1,6 kg et une autonomie de 9 heures tout en embarquant un écran tactile Full HD en 1920 x 1080 pixels de 14 pouces, une webcam HD, un processeur quad-core Nvidia Tegra 4 cadencé à 1,8 GHz, 2 Go de mémoire vive DDR3L, un espace de stockage de 16, 32 ou 64 Go, de la connectique USB 3.0, USB 2.0, HDMI 1.4, Bluetooth et Wi-Fi n, le tout fonctionnant sous Android 4.3.

Hormis cette nouveauté, HP profite du salon Computex pour renouveler ses deux Chromebooks, deux modèles qui adoptent les nouveaux codes esthétiques du fabricant, notamment les couleurs. Techniquement parlant, le Chromebook 11 propose un écran HD non tactile en 1366 x 768 pixels de 11 pouces, une webcam VGA, un processeur Samsung Exynos 5250 dual-core ARM Cortex-A15 cadencé à 1,7 GHz, 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage. Pr ce qui est du Chromebook 14, il hérite d’un processeur Haswell associé à 4 Go de DDR3L, un véritable SSD de 32 Go, et un écran HD non tactile de 14 pouces.

Petite nouveauté intéressante, les Chromebook 11 et Chromebook 14 seront commercialisés à 250 et 300 dollars, soit 30 dollars de moins que leurs prédécesseurs.

photo-hp-chromebook-14

photo-hp-slatebook-14

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : Google a déjà reçu des milliers de demandes de retrait
Article suivantNSA : des millions de photos pour de la reconnaissance faciale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here