Concours Google Science Fair : un Français en finale !

Cette année, c’est la première fois qu’un Français sera en finale du concours Google Science Fair, un concours à l’intention des projets des jeunes concepteurs du monde entier.

C’est assez simplement que Guillaume Rolland, un Français de 18 ans, a eu l’idée de développer un réveil olfactif. Grâce à son père directeur de maison de retraite, il a constaté que les personnes d’un certain âge ne pouvaient plus utiliser de réveils traditionnels en raison d’une mauvaise audition alors que les simulateurs d’aube sont souvent trop agressifs.

Sur le principe, ce réveil olfactif fonctionne comme une machine à café… on place une capsule d’odeur et, à l’heure dite, un ventilateur s’active pour diffuser l’odeur. Au fil des versions, l’inventeur y a ajouté la possibilité d’ajouter une sonnerie ou de commander la lumière.

À l’époque au lycée, le jeune homme remporte le concours Science et Vie Junior avec son projet. Ayant continué de perfectionner son projet, il pose sa candidature au concours Google Science Fair dans la catégorie des 17-18 ans. « Dans une première sélection de 90 personnes au niveau régional. J’étais le seul Français » raconte Guillaume Rolland, soulignant que « j’étais vraiment très content » lorsqu’il a découvert qu’il figurait parmi les 15 finalistes. C’est ainsi qu’il devra présenter son prototype, du 20 au 24 septembre, à la Silicon Valley.

Depuis qu’il a eu connaissance de sa qualification, l’inventeur n’a pas cessé de développer son projet et a cherché le soutien de partenaire. Son lycée lui a ainsi prêté son laboratoire pour synthétiser des odeurs, avant que la société de marketing olfactif Exhalia lui fournisse de nouvelles odeurs originales telles que bonbons à la fraise, chocolat chaud, bois coupé, etc.

Avec son réveil olfactif, Guillaume Rolland est également engagé au Concours Lépine Européen.

Même si l’inventeur se consacre pour le moment aux concours, des entreprises se sont déjà montrées intéressées par son invention, un projet qu’il a bien évidemment breveté.

En attendant de savoir comment ce réveil olfactif sera jugé, il est encore bon de préciser que les internautes peuvent voter en ligne pour son projet dans le cadre d’un prix spécial.

Il ne reste plus qu’à souhaiter bonne chance à Guillaume Rolland.

Guillaume dans son atelier
Guillaume dans son atelier
Le fonctionnement du réveil en détails
Le fonctionnement du réveil en détails

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA 2014 : le grand retour de la marque Technics
Article suivantLe Communication & Shipping Solutions de Neopost booste ses résultats trimestriels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here