Le concours Prix Startup Fnac Pro cherche les pépites de demain

En organisant son premier concours Prix Startup Fnac Pro, la Fnac cherche à découvrir les jeunes pousses français qui seront les pépites de demain. Start-up : la Fnac veut dénicher les pépites de demain

En 2011, la Fnac a créé Fnac Pro, une entité destinée aux professionnels, leur permettant de se fournir en équipements high-tech et en services. C’est dans la continuité de cette démarche que la Fnac organise son premier concours Startup Fnac Pro.

Le but de ce concours est de récompenser trois jeunes pousses françaises innovantes en décernant 10 000 d’accompagnement de Fnac Pro au premier, 3 000 euros au second et 1 000 euros au troisième.

Pour ce faire, tous les entrepreneurs français ont la possibilité de déposer leur candidature en ligne sur fnacpro.com, et cela entre le 6 et 26 octobre 2014. Pour être éligibles, les start-up doivent avoir moins de 4 ans d’existence et avoir développé un produit ou un service innovant, disposé d’un siège social en France, et ne pas avoir validé de levées de fonds supérieures à un million d’euros.

Des experts présélectionneront ensuite les 25 meilleurs dossiers. Ceux-ci seront alors soumis au vote du public et des clients fnacpro.com entre le 3 au 16 novembre. A l’issue de ce vote, les 10 meilleures jeunes pousses seront invitées à se présenter devant un jury de professionnels composés d’investisseurs, d’entrepreneurs, de responsables d’incubateurs, d’experts Fnac et de journalistes. Les 3 finalistes seront désignés le 27 novembre.

Si cela vous concerne, il ne vous reste plus qu’à préparer votre dossier.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 8 : une adoption en deçà de celle d’iOS 7
Article suivantMessenger : est-ce que Facebook joue avec le feu ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here