Conduire avec des Google Glass : bientôt légal ?

Alors qu’il est actuellement interdit de conduire en portant des Google Glass, Google fait son forcing pour tenter de légaliser ses lunettes au volant aux États-Unis.

Alors qu’une automobiliste américaine a déjà fait les gros titres pour être la première personne à être arrêtée alors qu’elle conduisait avec des Google Glass sur le nez, le problème de la légalisation des Google Glass au volant est un sérieux problème pour le géant de l’informatique.

En effet, avec que les Google Glass puissent être commercialisées officiellement, Google doit aplanir le terrain pour que ses utilisateurs rencontrent le moins de problèmes, typiquement en conduisant. C’est pour cette raison que le géant de l’internet a décidé d’intensifier son lobbying en vue de les légaliser. Dans un premier temps, ce sont les états de l’Illinois, du Delaware et du Missouri qui sont particulièrement ciblés.

Cette démarche s’apparente par ailleurs à une course poursuite vu que plusieurs autres états, comme New York, le Maryland, la Virginie Occidentale, le New Jersey ou encore le Wyoming font exactement la démarche inverse en travaillant sur des projets de loi interdisant les Google Glass au volant.

Alors que les distractions au volant ont tué plus de 3 000 fois aux États-Unis en 2012, la tâche de Google s’annonce compliquée, surtout qu’il risque de falloir la répéter pour tous les états américains, mais aussi pour tous les autres pays par la suite.

USA : Google cherche à faire légaliser ses lunettes Glass au volant
USA : Google cherche à faire légaliser ses lunettes Glass au volant

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry : quel avenir pour BBM ?
Article suivantMWC 2014 : ce qu'il ne faut pas rater

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here