Console next-gen : l’avantage est toujours pour la PS4

Plus le temps passe, plus le duel PS4 vs Xbox One semble tourner à l’avantage de la console next-gen de Sony.

Lancées pratiquement simultanément il y a environ six mois, la PlayStation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft tentent de séduire les consommateurs. À ce petit jeu, c’est la PS4 qui a d’emblée pris la tête des ventes, une première place que la console nippone ne compte pas laisser à son adversaire.

À l’instar de sa communication au sujet de la gaine de puissance de sa machine sans Kinect, la communication de Microsoft n’est pas top, une situation qui profite bien évidemment à Sony qui, de son côté, fait un sans-faute. De fait, la concurrence est désormais obligée de suivre, comme la firme de Redmond qui propose désormais une Xbox One sans Kinect, juste pour pouvoir la proposer au même prix que sa concurrente.

De fait, il est logique que, avec 7 millions d’unités vendues, la PlayStation 4 soit l’incontestable leader du marché alors que la Xbox One ne totalise que 5 millions d’exemplaires vendus.

Il ne faut pas pour autant se réjouir trop vite, il ne s’agit que du premier round. Alors que le cycle de vie d’une console se situe autour des 6 ans, les 6 premiers mois ne sont que les prémices de cette bataille des consoles next-gen.

D’ailleurs, la bataille pourrait changer de visage dans les mois à venir. Si Sony et Microsoft ont avant tout axé leur communication sur les jeux, leurs consoles permettent également de faire du multimédia, une offre pour le moment au second plan. D’ici quelque temps, il y a fort à parier que ces capacités remonteront à la surface pour une nouvelle escalade de cette bataille technologique.

À cela, il ne faut surtout pas oublier le fait que Sony a dévoilé sa PlayStation TV et son projet Morpheus, de véritables extensions pour la PS4, des accessoires qui pourraient repousser encore plus loin les possibilités de la console.

Match PS4/Xbox One : pourquoi Sony peut encore faire la différence
La PS4 dévoilée à l’E3 de Los Angeles.
Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPod Touch : Apple baisse les prix
Article suivantMoto 360 : Motorola publie une vidéo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here