Corée du Sud : tir de roquettes pour accueillir le pape François

Pour son arrivée en Corée du Sud, le pape François a été accueilli par une salve de roquettes tirées depuis la Corée du Nord.

C’est avec l’objectif de renforcer le développement du catholicisme en Asie que le pape François est arrivé ce matin à Séoul pour une visite de cinq jours en Corée du Sud. Pour son troisième, après le Brésil et le Proche-Orient, le pape a donc choisi l’Asie, une destination visitée par Jean Paul II en 1984 et 1989, mais pas par Benoît XVI.

Alors que le catholique représente 10,7% de la population sud-coréenne, cette visite est stratégique, surtout dans un pays aux portes de la Chine.

Cette visite du pape François devrait lui donner l’occasion de lancer un appel à la réconciliation entre les deux Corées, deux pays divisés depuis 1953.

En guise d’accueil, peu avant l’arrivée du pape à Séoul, la Corée du Nord a tiré une salve de trois roquettes, des missiles qui ont parcouru 220 km avant d’atterrir dans l’eau à l’est de la péninsule coréenne.

La Présidente Park Geun-hye et le pape François à leur arrivée au Palais présidentiel.
La Présidente Park Geun-hye et le pape François à leur arrivée au Palais présidentiel.

le-pape-francois-en-coree-du-sud

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCroissance : la France toujours en panne
Article suivantAllemagne : sa croissance passe de +0,7% à -0,2% !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here