Le COS bientôt prêt à concurrencer Windows et OS X

Alors que le marché des systèmes d’exploitation est largement dominé par Windows et OS X, une alternative nommée COS va débarquer en octobre.

C’est depuis le début de l’année que l’on connait l’existence de COS, pour China Operating System, un système d’exploitation financé par le gouvernement chinois. Ce véritable système d’exploitation multiplateforme se veut une véritable alternative à Windows et OS X auprès des consommateurs. Développé par l’institut du Logiciel au sein de l’académie chinoise, ce système d’exploitation vise à ce que la Chine s’affranchisse du monopole détenu par les éditeurs étrangers.

Si COS ne pourra être installé que sur les PC pour le moment, l’intention de ses concepteurs est d’en faire un système multiplateforme à même de remplacer Windows, mais également OS X, Android et iOS.

Techniquement parlant, COS s’appuie sur le kernel Linux et supportera les applications HTML5 et Java.

Si percé sur le marché des systèmes d’exploitation semble improbable, on soulignera simplement que la Chine a par exemple banni l’utilisation de Windows au sein des ordinateurs du gouvernement, une forme de protectionnisme qui ouvre bien évidemment les portes de son marché à COS, quelque part un gage de succès vu la taille du marché chinois.

Reste maintenant à savoir si COS sera disponible à l’international, mais aussi de connaitre la richesse de son catalogue applicatif.

COS - Chinese Operating System.
COS – Chinese Operating System.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFree : une nouvelle promotion pour la Freebox Révolution
Article suivantGoogle se renforce du côté design

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here