Courses de drones directement inspirées de Star Wars

Les fans de la saga Star Wars nous rappellent certainement de la course de motos volantes dans « Le retour du Jedi »… c’est sur le même principe que des courses de drones en forêt sont organisées en France.

C’est à l’initiative de l’association Airgonay qu’une première course FPV Racing (vol en immersion) a regroupée 24 pilotes près d’Annecy (Rhône-Alpes).

Chaque pilote s’est retrouvé en immersion dans la course grâce à un micro caméra fixée sur chaque machine. Ce qui fait qu’il ne regarde pas l’engin, mais pilote comme s’il était réellement à ses commandes.

Comme il s’agit d’une course, les drones utilisés n’ont rien de commun avec des jouets, il s’agit de multicoptères de course pouvant dépasser les 50 km/h.

L’idée de l’association Airgonay est d’aller plus loin que les simples courses, soit d’en faire un véritable sport mécanique à part entière, une discipline qui associerait la haute technologie, l’ingénierie et bien évidemment le pilotage.

Il est à noter qu’une grande course, sur deux jours, est d’ores et déjà à l’étude pour 2015.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLoin d’être asociaux, les hackers appartiennent à une tribu virtuelle mondiale
Article suivantHomme de Tourville-la-Rivière : découverte d’un bras pré-Néandertalien au bord de la Seine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here