Coyote : de la qualité avant tout

Alors que la gratuité débarque en force sur le marché de la cartographie, Coyote continue à miser sur le payant en faisant valoir sa qualité.

À l’opposé de Waze ou Google qui proposent des services gratuits, Coyote continue à miser sur des services payants. Pour se démarquer de la concurrence, la société compte avant tout faire valoir la qualité de ses produits.

C’est dans ce sens que Coyote a présenté un nouvel appareil, un boitier équipé d’un écran de 5 pouces, d’un GPS, d’un service de cartographie et de son traditionnel avertisseur de radars. Commercialisé à 199 euros, il faut encore ajouter 12 €/mois pour les services.

Si Coyote attaque directement TomTom et Garmin avec ce boitier connecté, c’est que l’ambition de la société est d’arriver à se faire une place sur ce marché. Pour atteindre son objectif de 20 à 25% du marché, Coyote compte séduire les utilisateurs en proposant une réduction de 100 euros moyennant un engagement de 24 mois.

Par ailleurs, en misant avant tout sur la qualité, Coyote a été retenu par le consortium notamment formé de General Motors, Honda et Toyota pour équiper certains modèles de voitures. Alors que Google et Apple s’attaquent aussi aux voitures connectées, la concurrence s’annonce rude…

Coyote chasse sur les terres de TomTom et de Garmin
Coyote chasse sur les terres de TomTom et de Garmin

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : vers un mode multijoueur compatible avec iOS ?
Article suivantiPad : présentation de la suite Office la semaine prochaine ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here