Cyberattaque d’AshleyMadison : est-ce que les données du leader mondial des rencontres extraconjugales seront publiées ?

Les discrètes relations extraconjugales proposées par le site de rencontre AshleyMadison ne sont plus si discrètes que cela depuis son piratage.

Le site AshleyMadison se présente comme « le leader mondial des rencontres extraconjugales discrètes ». Mais voilà, maintenant que le site de rencontre s’est fait pirater, les données ne sont plus si discrètes que cela.

En effet, des pirates sont parvenus à s’introduire dans le système d’Avid Life Media (ALM), l’entreprise propriétaire du site. Les hackers assurent avoir volé les données personnelles des clients, ainsi que des informations financières.

L’entreprise a confirmé qu’une intrusion avait bien eu lieu.

Les pirates se présentent sous le nom de « The Impact Team ». Ils ont déjà mis en ligne une partie des documents volés. Ceux-ci n’étaient plus accessibles quelques heures plus tard. Ils ont aussi publié un texte de revendication pour exiger la mise hors ligne du site au risque qu’ils publient les données personnelles qu’ils ont récupéré sur le site, y compris leur identité, adresse, numéro de carte de crédit… ainsi que leurs fantasmes sexuels secrets.

Alors qu’AshleyMadison revendique 37 millions de membres, dont 600 000 en France, la motivation des pirates serait la morale.

The Impact Team accuse par exemple le site de mentir à ses clients en promettant une suppression « définitive » qui supprime toute existence du compte sur le service et toute donnée personnelle identifiable, ce qui ne serait pas vrai : « L’option suppression définitive a rapporté à ALM 1,7 million de dollars en 2014 . C’est un mensonge complet. Les utilisateurs paient presque toujours par Carte bleue, leurs informations commerciales ne sont pas supprimées comme promis, et incluent les vrais noms et adresses. »

« Pas de chance pour ces hommes, ce sont des salauds de menteurs et ils ne méritent pas une telle discrétion. Pas de chance pour ALM, vous avez promis de la discrétion, mais vous ne l’avez pas fournie… Et avec 37 millions de membres, principalement des États-Unis et du Canada, un pourcentage significatif de la population s’apprête à vivre une très mauvaise journée, dont des personnes riches et puissantes », écrivent également les pirates.

C’est en accusant le site « Established Men » de « site de prostitution/trafic d’êtres humains pour que des hommes riches s’achètent du sexe » que The Impact Team exige aussi la fermeture ce cet autre site, appartenant également à ALM.

ALM a publié un communiqué ce lundi pour présenter ses excuses. L’entreprise dit notamment qu’elle avait lancé une enquête « pour déterminer l’origine, la nature et la portée de cet incident ». Elle précise que la faille utilisée pour l’intrusion a été colmatée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentComment rafraichir les villes ? 600 scientifiques se réunissent à Toulouse
Article suivantRovio : la bande-annonce de Angry Birds 2

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here