Cyberattaques : Israël ouvre un centre de formation d’antipiratage

Cible privilégiée des cyberattaques, Israël propose aux entreprises une formation d’antipiratage dans des conditions réelles.

Si Israël est la cible privilégiée des cyberattaques, avec quelque 10 000 attaques par heure, c’est la Compagnie israélienne d’électricité qui est l’une des entreprises civiles les plus attaquées au monde. Fort de ce constat, l’entreprise s’est associée à des professionnels de l’armée et des services de sécurité, ainsi qu’à des universités, pour proposer une formation spécifique antipiratage.

Très loin d’une formation traditionnelle, ce cursus fait la part belle aux situations réelles. C’est ainsi que ce sont de vrais hackers qui lancent des cyberattaques simulées contre les ordinateurs des élèves avec l’objectif avoué de placer ceux qui suivent cette formation dans des situations aussi semblables que possible à la réalité.

Si cette formation est pour le moment uniquement destinée aux entreprises israéliennes, rien n’empêche d’imaginer qu’elle ne s’étendra pas un jour aux sociétés américaines, européennes ou encore asiatiques.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTechnologie : après l’impression 3D, place à l’impression 4D !
Article suivantPlayStation 4 : Sony annonce 2,1 millions d’exemplaires déjà vendus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here