Cybersécurité : quelles doivent être vos résolutions pour 2015 ?

Le récent piratage de Sony Pictures nous rappelle que l’on n’est jamais à l’abri d’une cyberattaque. Le passage à l’an nouveau est l’occasion idéale de prendre de bonnes résolutions en matière de cybersécurité.

Alors que le récent piratage de Sony Pictures est encore dans tous les esprits, la société de cybersécurité Aon souligne qu’un tiers des entreprises européennes aurait connu une fuite de données ou un problème de sécurité en 2014. Le passage à l’an nouveau est l’occasion idéale de prendre de bonnes résolutions en matière de cybersécurité.

· Alors que les deux mots de passe les plus couramment utilisés sont « password » et « 123456 », adopter de bons mots de passe est le minimum que vous puissiez faire en 2015. Utiliser le nom de son fils ou de son chat, son lieu ou sa date de naissance ne vous protégeront guère plus.

Un « bon » mot de passe doit être d’aux minimum 8 caractères, comporter des lettres minuscules et majuscules, mais aussi des chiffres et des caractères spéciaux.

· En matière de mot de passe, celui-ci doit être unique pour éviter des attaques en cascade. De fait, vos mots de passe pour votre messagerie, Facebook, PayPal, Amazon, Twitter, etc. doivent tous être radicalement différents.

· Une autre approche pour protéger vos données personnelles consiste à en limiter l’accès.

Facebook propose désormais le « raccourci de confidentialité » qui permet de régler qui peut vos publications et vos données.

Google, Microsoft et autres proposent dans leurs paramètres de sécurité des informations sur les équipements connectés, précédemment ou actuellement. Cela permet de déconnecter tout intrus qui semblerait suspects.

À ce stade, il est également important de contrôler qui a accès à vos données, notamment au niveau des applications extérieures. Les limiter au strict minimum est vivement conseillé.

· Plutôt que de simplement utiliser un identifiant et un mot de passe, recourir à la double authentification est un réel plus. Si le premier facteur reste l’identifiant/mot de passe, le second est généralement quelque chose que vous êtes le seul à avoir, par exemple un mot de passe à usage unique envoyé sur votre smartphone.

· Alors que de nombreuses cyberattaques ont une partie sociale, le seul moyen de contrecarrer ce genre d’attaque est d’être attentif et prudent. Il ne faut par exemple jamais donner d’information d’authentification par e-mail ou téléphone, à qui que ce soit, s’assurer que l’on saisit nos informations sensibles sur des sites officiels et non pas piratés, se déconnecter proprement d’un service sécurisé lorsqu’on a fini.

En cas de doute, se déconnecter et changer de mot de passe sont des réflexes à avoir.

· Bien que cela soit parfaitement trivial aujourd’hui, il faut encore rappeler qu’avoir un antivirus à jour est toujours aussi indispensable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInternet : la SNCF se prépare au Wi-Fi dans les TGV
Article suivantSony dévoile les jeux de son offre PS Plus de janvier

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here