Darty : bientôt sous la houlette de la FNAC ?

Est-ce que Darty va se faire racheter par la FNAC ? Le groupe de distribution d’électroménager et de produits techniques annonce en tout cas avoir reçu une offre de rachat.

Dans une conjoncture difficile, la FNAC cherche à réinventer son offre afin de relancer ses ventes. Plutôt que d’insister sur la vente de disques, sa stratégie passe par la diversification. C’est ainsi que l’enseigne française de produits culturels a adressé une offre de rachat au groupe de distribution d’électroménager et de produits techniques Darty.

C’est ce mercredi 30 septembre que Darty a en effet annoncé avoir reçu une offre de rachat en actions de la part de la FNAC.

« Le conseil d’administration de Darty PLC annonce qu’il a reçu une proposition du groupe FNAC SA pour acquérir la totalité des actions de Darty sur la base de 1 action FNAC pour 39 actions Darty détenues », indique le groupe de distribution.

Le groupe indique « vouloir étudier cette offre de plus près ».

Par rapport au cours de clôture de mardi soir, l’offre de la FNAC valorise Darty à « environ 533 millions de livres », soit 27% de plus que sa valeur, indique l’enseigne française dans un communiqué distinct.

« Dans un premier temps, il s’agira d’examiner les risques encourus par la réalisation de cette opération, afin de déterminer s’il y a une possibilité à ce qu’une offre puisse être recommandée aux actionnaires de Darty », a précisé le groupe distribution.

Ce rapprochement de la FNAC et de Darty pourrait donner naissance au leader de la distribution de produits techniques, culturels et électroménagers en France.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft insiste : Windows 10 ne scanne pas les e-mails à des fins publicitaires
Article suivantUne nouvelle version de Google Photo qui simplifie le partage

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here