The Day We Fight Back : internet se mobilise contre les pratiques de la NSA

Les pratiques de la NSA dérangent beaucoup de monde. Un site, The Day We Fight Back, propose une pétition pour manifester contre ces pratiques.

Les pratiques de la NSA en matière d’espionnage de la vie privée dérangent toute la communauté internet. C’est dans ce but que The Day We Fight Back a été créé, un site internet proposant de virtuellement protester contre les pratiques des services de renseignement américain.

Concrètement, The Day We Fight Back propose à tout le monde de signer une pétition en ligne, ce qu’ont déjà fait plus de 57 000 personnes.

Par ailleurs, pour soutenir son mouvement, The Day We Fight Back propose également un petit bout de code HTML à ajouter sur un site pour faire apparaitre une bannière invitant les visiteurs à signer la pétition, une démarche entreprise à ce jour par quelque 5 400 sites, dont Mozilla, Reddit, Tumblr, Greenpeace ou encore Amnesty International.

Il n’est pas certain que cette initiative arrive à faire changer quoi que ce soit, mais c’est au moins un moyen d’exprimer tout son mécontentement contre de telles pratiques d’ingérence dans notre vie privée. Alors, pourquoi n’y participez-vous pas ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNASA – CNES : les États-Unis et la France alliés à la conquête de Mars
Article suivantInternet : 49,7% des Français sont mobinautes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here