DBX : Aston Martin explore le concept d’une familiale électrique

Aston Martin expose la DBX au Salon de Genève, une familiale électrique qui se veut écoresponsable.

Aston Martin profite du Salon de Genève pour y exposer la DBX. D’après Andy Palmer, le nouveau patron de la marque, il s’agit d’une exploration d’une GT plus « familiale » et plus « écoresponsable ».

Présentée sur le stand Aston Martin du 5 au 15 mars, cette DBX est donc un concept-car. Ce prototype un peu haut sur pattes vise à tester de nouvelles démarches dans le domaine des GT de luxe. Par rapport aux propos d’Andy Palmer, il est donc parfaitement logique de découvrir que cette voiture adopte une motorisation électrique alimentée par une batterie au sulfure de lithium.

Pour ce qui est de la voiture à proprement parler, il s’agit d’une quatre places dotée d’un vrai coffre, donc véritablement d’une familiale.

Laboratoire ambulant, cette DBX teste également d’autres fonctionnalités, comme le vitrage avec une couche à atténuation automatique pour ne pas être ébloui, ou la direction « by wire » sans liaison mécanique.

Sur la DBX, qui est un concept,-car quatre roues motrices, Aston Martin teste aussi une fine couche de chrome sur la carrosserie pour augmenter la réflexion ou encore des freins en carbone céramique avec récupération d’énergie KERS.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que la justice française est compétente pour juger Facebook ?
Article suivantAnniversaire de l’homme qui a inventé le GPS : Gérard Mercator

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here