Pas de conquête de Mars en cas de Troisième Guerre mondiale : c’est l’avis d’Elon Musk

Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, estime que la conquête de Mars ne pourra pas se faire en cas de Troisième Guerre mondiale. Réaliste ou pessimiste, il s’explique dans une interview.

Comme le prouvent ses entreprises Tesla et SpaceX, Elon Musk est un visionnaire. Alors que la NASA a ouvert les inscriptions aux personnes souhaitant être les premières à poser le pied sur Mars, il s’est exprimé sur sa vision de la conquête de la planète rouge par l’homme. C’est à l’édition américaine du magazine GQ qu’il s’est confié. Ses propos sont pour le moins pessimistes.

À la question de savoir quand est-ce que l’homme se posera sur Mars, sur quand il colonisera la planète rouge, le milliardaire estime que cela sera « durant la prochaine décennie ». Il met immédiatement un gros bémol à cette déclaration optimiste en précisant « Sauf en cas d’explosion d’un nouveau conflit planétaire ». En clair, Elon Musk craint une Troisième Guerre mondiale.

« Il y a une fenêtre de tir, courte ou longue, durant laquelle nous aurons l’opportunité d’établir une base autonome sur cette planète. La base martienne sera-t-elle autosuffisante avant que les vaisseaux spatiaux ne cessent de venir de la Terre ? En effet, on ne peut pas écarter la possibilité d’une Troisième Guerre mondiale. Vous savez, en 1912, on proclamait qu’un nouvel âge de paix et de prospérité arrivait, on disait que ce serait un âge d’or, que la guerre était finie. Puis il y a eu la Première Guerre mondiale, suivie de la Seconde, et enfin la guerre froide. Une Troisième Guerre mondiale est possible. Et si cela arrivait, ce serait bien pire que tout ce qu’on a connu auparavant. On utiliserait des armes nucléaires, et cela pourrait engendrer un puissant mouvement social anti-technologie. L’extrémisme religieux pourrait aussi croître. Comme Daech grandit… »

Est-ce qu’Elon Musk est désespérément pessimiste, ou simplement réaliste ? L’avenir nous le dira. Mais il faut l’avouer, ce qu’il dit est terriblement vrai. Il faut tout de même espérer qu’une Troisième Guerre mondiale n’éclate pas.

D’ailleurs, malgré cette perspective, Elon Musk, plutôt son entreprise, continue de travailler sur ses fusées et vaisseaux spatiaux. Pour l’heure, la conquête de l’espace, plus particulièrement de Mars, est toujours d’actualité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMauvais départ pour Microsoft Edge : il a hérité de trous de sécurité d’Internet Explorer
Article suivantPour synchroniser ses photos, Facebook oblige l’installation de l’appli Moments

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here