Décès de l’écrivain et prix Nobel Günter Grass

L’écrivain et prix Nobel de littérature allemand Günter Grass est mort ce lundi à l’âge de 87 ans.

C’est sur son compte Twitter, ce lundi, que la maison d’édition Steidl a publié : « Le prix Nobel de littérature Günter Grass est mort ce matin à l’âge de 87 ans dans une clinique de Lübeck ». Plusieurs photos noir et blanc de l’écrivain ont aussi été mises en ligne. On le découvre avec son épaisse moustache, sa pipe toujours allumée et ses lunettes baissées sur le nez.

Réputé pour ses prises de position polémiques, homme de gauche, Günter Grass avait reçu le prix Nobel de littérature en 1999. Il était l’écrivain allemand de la seconde moitié du XXe siècle le plus connu à l’étranger.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a indiqué que les autorités allemandes étaient « profondément bouleversées » par l’annonce de ce décès « tragique ».

L’écrivain britannique Salman Rushdie s’est également exprimé via son compte Twitter en écrivant : « C’est très triste. Un vrai géant, un inspirateur et un ami. « Joue du tambour pour lui, petit Oskar » ». Il fait référence au héros du chef-d’œuvre de Günter Grass, « Le Tambour », un succès planétaire adapté au cinéma par Volker Schloendorff et qui reçut la Palme d’Or à Cannes et l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMacBook Retina : 48 000 exemplaires précommandés aux États-Unis
Article suivantBug : Facebook se défend de pister les internautes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here