Décès de Ralph Baer : le « père » des jeux vidéo n’est plus

[Vidéos] Ralph Baer est décédé à l’âge de 92 ans. Cet homme, dont pratiquement personne ne connait le nom, est considéré comme le « père » des jeux vidéo.

C’est le 8 mars 1922, en Allemagne, que Ralph Baer est né. Sa famille juive fuit le nazisme et se réfugie finalement aux États-Unis.

Après s’être formé par correspondance à l’électronique, il est engagé par l’entreprise Sanders Associates. Ingénieur visionnaire et inventif, Ralph Baer imagine un appareil pour à connecter à une télévision pour jouer. C’est en compagnie de William Harrison et William Rusch qu’il commença sur le prototype d’une console.

C’est ainsi qu’ils conçoivent la « Brown Box », un appareil nommé de la sorte en raison du fait qu’il était réalisé avec des rubans adhésifs et des cartons d’emballages. Il pouvait exécuter des jeux vidéo stockés sur des « game card ».

Conçu et construit en 1966, le concept est mis en production sous licence par la société Magnavox. C’est en 1972 que la console Odyssey sort, accompagnée de 12 cartes de jeux, dont un jeu de tennis de table et de football. Quelque 130 000 exemplaires de cette console ont été vendus la première année.

C’est pour avoir conçu cette console et ces jeux que Ralph Baer est considéré comme étant le « père » des jeux vidéo.
Ce n’est que par la suite qu’Atari, Mattel et Nintendo ont emboité le pas, ce qui a d’ailleurs mené à toute une série de procès, des actions en justice remportées par Magnavox.

Ingénieur visionnaire et inventif, Ralph Baer est également à l’origine de l’invention du pistolet lumineux, cet accessoire de jeu qui permet de tirer des objets à l’écran. On lui dit également l’ordinateur de poche électronique Simon, le très populaire jeu « Simon says », un jeu qui obligeait les joueurs à se rappeler et à répéter des séquences de sons.

Âgé de 92 ans, c’est le samedi 6 décembre 2014 que Ralph Baer s’est éteint.



Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCréation de « super souris » par injection de cellules de fœtus humain
Article suivantWindows 10 : les bêta-testeurs pourront passer à la version RTM

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here