La décision est tombée, le procès de la jeune fille décédée est reporté

Cela devait être une opération banale et courante, effectuée sur une jeune fillette admise pour résoudre une infection urinaire chronique dont elle souffrait. La jeune Camille devait subir une opération sans risque, mais qui a mal tourné, elle a succombé après quelques heures. Pour cause, un germe qui n’a pas été détecté à temps, un impair inacceptable pour les parents de la fillette âgée de 6 ans qui a traîné le CHU de Kremlin-Bicêtre, accusant deux médecins de négligence.

Le CHU de Kremlin-Bicêtre sous les feux des projecteurs

L’hôpital est mis à mal lors de cette affaire, cette simple opération tragique ayant coûté la vie à la petite qui a fait un choc septique suite à un germe découvert tardivement et dont les médecins ignoraient l’existence. Un événement bouleversant qui a incité le CHU Kremlin-Bicêtre a instauré un système de check-list, les médecins qui opèrent devront s’y référer avant chaque opération afin de prendre compte de toutes les données relatives aux patients.

Un report qui sonne comme un crève-cœur

Les parents de la jeune fille se disent indignés et outrés par le report du procès des deux médecins. Un report justifié par le fait que les parents ont déjà été indemnisés, ainsi selon la juge le procès peut attendre. Une décision inadmissible pour les parents ainsi que leur avocate qui aspirait au déroulement de ce procès où un médecin et un anesthésiste sont assignés pour homicide involontaire.

Une affaire remise pour novembre

L’affaire sera examinée le 4 novembre par le tribunal correctionnel de Créteil, pour trancher si la fillette âgée de 6 ans décédée d’un choc septique à la suite d’une opération alors qu’elle avait été hospitalisée pour une infection urinaire chronique a été victime de négligences majeures qui ont entraîné sa mort.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSpaceX, un périple entre air, terre et mer
Article suivantLa sécurité des données prônée par la CNIL
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here