Découverte d’un crâne de mammouth rare en Californie

C’est sur l’île de Santa Rosa, en Californie, qu’un crâne de mammouth rare a été découvert. Il appartenait à un animal qui vivait il y a environ 13 000 ans.

C’est en Californie, sur l’île de Santa Rosa, qu’une équipe américaine de paléontologues a découvert un crâne de mammouth le jeudi 15 septembre 2016. Cette découverte est importante car le crâne en question appartient à un mammouth rare.

Surnommé Larry, les restes qui ont été découverts appartiennent à un mammouth qui a vécu il y a environ 13 000 ans. Comme l’explique Monica Bugbee, qui faisait partie de l’équipe de paléontologues, cette découverte est très intéressante : « La taille de ce crâne est très intéressante ». En fait, il pourrait appartenir à un animal de transition, une espèce en passe de devenir un mammouth nain…

Les scientifiques ont été surpris par la taille du crâne de Larry. Il est trop petit pour appartenir à un mammouth colombien et trop grand pour correspondre à un mammouth nain, d’où la possibilité qu’il s’agisse d’un animal de transition, ce qui fait dire qu’il s’agit de la découverte d’un mammouth rare.

Un crâne de mammouth en très bon état

Mammoth
L’autre particularité de Larrry est que son crâne est en très bon état. « C’est sans doute le crâne de mammouth le mieux préservé, qu’il soit colombien ou pygmée, à être découvert depuis ceux des îles anglo-normandes », explique Monica Bugbee.

Que cela soit à cause de sa taille ou de son âge, la découverte de Larry suscite plusieurs questions. Vu son âge, il aurait par exemple pu rencontrer l’homme d’Arlington qui est considéré comme étant le plus vieux spécimen d’humains découvert à ce jour. En sachant que l’homme d’Arlington a aussi été découvert sur l’île de Santa Rosa, on peut légitimement se poser la question de savoir si l’animal aurait pu rencontrer l’homme.

« Il est possible que les mammouths se soient éteints avant l’arrivée des humains, mais il est aussi possible que les hommes aient causé leur extinction en les chassant », a commenté Dan Muhs, un géologue. Des réponses à ces interrogations seront peut-être données après une analyse plus détaillée de Larry.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here