Découverte de la galaxie la plus brillante jamais observée

C’est le 17 juin dernier que des astronomes de l’Observatoire européen austral ont découvert que la galaxie CR7 est la plus brillante jamais observée.

Himiko n’est désormais plus la galaxie la plus brillante qui ait été observée. En effet, ce titre revient désormais à la galaxie CR7.

Cette galaxie CR7 a pour particularité d’avoir pour nom le diminutif du célèbre joueur de football portugais Cristiano Ronaldo, porteur du n°7. Mais selon des astronomes de l’Observatoire européen austral (ESO), la principale particularité de cette galaxie est qu’elle est la plus brillante à avoir été jamais observée. Elle est en effet trois fois plus lumineuse qu’Himiko.

Cette découverte, faite le 17 juin dernier, accrédite aussi l’existence des étoiles de population III, c’est-à-dire des astres composés exclusivement d’éléments légers tels que l’hydrogène, l’hélium et potentiellement le lithium. Il s’agirait des premières étoiles formées au commencement de l’Univers.

Cette observation a été faite à l’aide du Très Grand Télescope (VLT), installé dans le désert de l’Atacama au Chili. Il a fallu utiliser les instruments de spectrométrie X-Shooter et SINFONI pour découvrir qu’il n’existait aucun signe d’éléments lourds dans les régions brillantes de CR7.

« Cette découverte a surpassé toutes nos attentes initiales », a déclaré Davis Sobral, de l’Institut d’Astrophysique et des Sciences Spatiales de Lisbonne. « C’est en découvrant petit à petit la nature de CR7 que nous avons compris que nous n’avions pas seulement trouvé la galaxie lointaine la plus lumineuse de l’univers, mais que nous avons aussi commencé à réaliser que celle-ci avait toutes les caractéristiques des étoiles de population III ».

L’observation de différents types d’étoiles, certaines bleues, d’autres plus rouges, au sein de la galaxie suggère qu’elles se seraient formées par vagues successives comme les théories l’avancent.

« Ces étoiles ont créé les tout premiers atomes lourds dont nous sommes aujourd’hui constitués. Quelle autre découverte plus excitante que celle-ci ? », se réjouit le chercheur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHARWIN : de nouveaux matériaux pour les vitres de demain
Article suivantLa Lune possède aussi ses nuages

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here