Découverte d’une espèce de dinosaure géant inconnue en Australie

Une espèce de dinosaure géant inconnue a été découverte en Australie

Des paléontologues ont découvert en Australie les restes d’une nouvelle espèce de dinosaure géant inconnue à ce jour. Elle a été baptisée Savannasaurus elliottorum.

C’est en 2005 que les premiers fragments d’os d’un dinosaure géant ont été découverts dans le Queensland, un État du nord-est de l’Australie. Il a ensuite fallu plus de di de travail pour nettoyer les os des incrustations de roche sédimentaire et reconstituer le squelette. C’est de cette manière que des paléontologues ont découvert le Savannasaurus elliottorum.

Le Savannasaurus elliottorum a été baptisé en référence à David Elliot, paléontologue australien cofondateur du Musée australien de l’âge des dinosaures et coauteur de l’étude. C’est lui qui avait découvert les premiers fragments d’os.

Ce dinosaure au long cou appartient à la famille des sauropodes, soit la classe de dinosaures qui possède les plus grands animaux ayant jamais parcouru la surface de notre planète. Il était herbivore et mesurait au moins 14 mètres de long.

En même temps que les restes du Savannasaurus elliottorum, les scientifiques ont aussi découvert les vestiges d’un autre sauropode. Ce second animal a été baptisé Diamantinasaurus matildae.

Les travaux relatifs à ces découvertes ont été publiés dans la revue Scientific Reports. Pour l’anecdote, il faut encore savoir que l’équipe à l’origine de cette publication a surnommé les deux spécimens Wade et Matilda. Il semblerait que ces deux espèces n’ont existé qu’en Australie.

Cette découverte devrait relancer le débat sur l’origine et la date de l’arrivée des dinosaures en Australie. Il est estimé que ses ancêtres seraient venus d’Amérique du Sud en passant par l’Antarctique. Pour certains experts, ils seraient même arrivés largement avant le Crétacé, soit il y a 145 millions d’années. « Nous suggérons que nos sauropodes descendent d’ancêtres sud-américains », a expliqué Stephen Poropat, paléontologue à l’université d’Uppsala (Suède) et auteur principal de l’étude. Comme une période de réchauffement s’est produite il y a environ 105 millions d’années, elle a peut-être pu rendre possible ce passage par le sud…

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
SourceTelegraph.co.uk
PARTAGER
Article précédentLes comptes Gmail de John Podesta et Colin Powell ont été piratés : comment ?
Article suivantBombardier sabre dans ses effectifs : 7 500 emplois à la trappe !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here