Découverte d’une exoplanète « proche » de la Terre

Située à seulement 21 années-lumière de la Terre, l’exoplanète HD219134b est « proche » de notre Terre. Plus intéressant, elle fit des transits, ce qui la rend « observable ».

HD219134b est une exoplanète située dans la constellation de Cassiopée. En étant située à seulement 21 années-lumière de la Terre, elle est relativement proche de notre planète. Seules 12 exoplanètes sont plus proches qu’elle.

Mais le plus intéressant dans HD219134b est qu’elle fait des transits, c’est-à-dire qu’elle passe entre son étoile et nous, ce qui provoque des mini-éclipses observables. Cette particularité est particulièrement importante, car « La plupart des exoplanètes en transit de taille comparable à la Terre sont à des centaines d’années-­lumière de distance, bien trop loin pour rendre possible leur étude détaillée avec les télescopes actuels ou même futurs. Au contraire, cette nouvelle planète est une voisine, ce qui ouvre un tas de perspectives enthousiasmantes quant à son étude détaillée », a expliqué Michaël Gillon, astronome à l’Université de Liège (Belgique).

« Cette exoplanète sera l’une des plus étudiées durant plusieurs décennies », a estimé Fatemeh Motalebi, de l’Observatoire de l’université de Genève (Suisse).

Il est à préciser que la NASA a même déclaré que cette exoplanète pourrait être « une mine d’or pour la science ».

HD 219134b possède une densité et une composition similaire à celle de la Terre. Vu qu’elle tourne en trois jours autour e son étoile, elle est trop proche, donc trop chaude, pour être habitable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Translate : 27 langues à portée de son smartphone
Article suivantFTTH : Numericable-SFR se félicite de la décision de l’Autorité de la Concurrence

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here