Découverte d’une grenouille transparente qui expose ses entrailles

La Hyalinobatrachium dianae a des airs de Kermit la grenouille. Elle est pourtant transparente au point d’exposer ses poumons et intestins à la vue de tous.

C’est au Costa Rica qu’une nouvelle espèce de grenouille a été découverte. De prime abord, elle possède une certaine ressemblance avec Kermit, la célèbre marionnette du Muppet Show, avec ses yeux et sa couleur verte.

Pourtant, en y regardant de plus près, cette grenouille possède une peau translucide sur sa face inférieure qui est tout à fait originale. Photographiée par le Dr Brian Kubicki, cette grenouille fait l’objet d’une étude détaillée en compagnie des zoologistes Stanley Salazar et Robert Puschendorf.

L’étude révèle que cette Hyalinobatrachium dianae n’est pas plus grande qu’un pouce : 2,5 cm de long seulement. Via son ventre transparent, il est possible d’identifier ses poumons, ses intestins, ainsi que la présence d’œufs, mais aussi d’observer les battements de son cœur.

Les chercheurs ne savent pas pourquoi cette nouvelle espèce de grenouille est dotée d’un abdomen transparent. Quelques hypothèses sont tout de même avancées : pour éviter les effets néfastes des rayons de soleil sur leur organisme vu que les organes internes de ces grenouilles sont recouverts de cellules qui réfléchissent la lumière, ou une évolution de l’amphibien pour améliorer sa capacité de camouflage pour se protéger des prédateurs.

Si cette grenouille n’a pas été découverte jusqu’à présent par d’autres scientifiques qui étudiaient la région, c’est parce que son cri ressemble plus à celui d’un insecte qu’à celui d’une grenouille.

Une incroyable espèce de grenouille découverte
Une incroyable espèce de grenouille découverte

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Cité de l’espace célèbre les 25 ans du télescope Hubble
Article suivantLégère hausse et 4G pour tous les forfaits RED

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here