Découverte d’une protéine qui renforce le système immunitaire et « tue » tous les cancers

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres pourraient avoir fait une avancée majeure dans la lutte contre le cancer en découvrant une protéine qui renforce le système immunitaire et « tue » tous les cancers.

« C’est excitant parce que nous avons trouvé une manière complètement différente d’utiliser le système immunitaire pour combattre le cancer », a déclaré le Pr Philip Ashton-Alex, de la Section d’immunobiologie à la faculté de médecine de l’Imperial College de Londres, principal auteur de l’étude publiée dans la revue Science.

Pour cause, son équipe a découvert une nouvelle molécule inconnue, une protéine, qui accroit la capacité du corps à combattre les maladies chroniques. « Il s’agit d’une protéine complètement inconnue. Personne ne l’avait jamais vue avant ou n’était même au courant qu’elle existait. Elle ressemble et agit comme aucune autre protéine ».

Lorsque le système immunitaire détecte un cancer, il va normalement essayer de le combattre en inondant le corps avec les lymphocytes T. Malheureusement, cet effort s’essouffle rapidement. Baptisée molécule expansion lymphocytaire (LEM), cette protéine favorise la propagation des cellules T au point que le cancer ne peut pas les combattre.

Cette LEM donne également un coup de pouce aux cellules mémoires immunitaires, ce qui signifie que les tumeurs et les virus rencontrés précédemment auront moins de chance de revenir.

C’est lors d’une campagne de dépistage sur des souris porteuses de mutations génétiques que l’équipe a constaté un type de produit qui produisait dix fois le nombre de cellules T de lutte contre le cancer, supprimant les infections et devenant ainsi résistant au cancer.

Maintenant, les chercheurs espèrent pouvoir produire une thérapie génétique, pour améliorer les cellules T avant de les réinjecter dans le corps des personnes atteintes de cancer. Ils espèrent pouvoir commencer les essais chez l’homme d’ici trois ans.

Le Dr Mike Turner, chef des maladies infectieuses et immunobiologie à The Wellcome Trust, a réagi en déclarant : « La découverte de cette protéine pourrait stimuler la réponse immunitaire non seulement contre le cancer, mais aussi contre les aux virus. C’est fascinant ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFootball : la France adopte la technologie sur la ligne de but
Article suivantLes patrons français travaillent autant que Mark Zuckerberg !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here