Deezer : un nouveau patron avant de conquérir les États-Unis

Huit mois après le départ d’Axel Dauchez, Deezer nomme Hans-Holger Albrecht en tant que nouveau patron, au moment où le service de streaming va accentuer son déploiement aux États-Unis.

Le service d’écoute de musique en streaming français vient d’annoncer la nomination de Hans-Holger Albrecht en tant que nouveau patron de la société. Il va succéder à Axel Dauchez qui était parti il y a huit mois.

Didier Bench, président du conseil d’administration de Deezer, a déclaré que M. Albrecht a été sélectionné sur la base de différents critères, notamment son expérience du commerce international et la surveillance des services médias, autant gratuits que payants.

Alors que Hans-Holger Albrecht prendra ses fonctions au mois de février, il a précédemment été PDG de Millicom International Cellular, un des partenaires télécoms de Deezer, et PDG de Modern Times Group, un groupe européen de médias opérant dans la télévision, la radio et les nouveaux médias. Il a refusé de commenter sa nomination au travers d’un porte-parole.

Alors que Deezer revendique 16 millions d’utilisateurs dans 180 pays à travers le monde, dont 6 millions d’abonnés, la principale mission de Hans-Holger Albrecht sera de lancer Deezer sur le marché américain.

Bien que Deezer soit déjà présent aux États-Unis depuis le mois de septembre, c’est pour le moment uniquement par le biais d’offres combinées avec des systèmes de Sonos et de Bose. C’est au début 2015 que Deezer se lancera complètement sur le marché américain, un marché qui est déjà passablement encombré.

Face à Spotify, Pandora, Beats Music et autres, Deezer compte faire valoir ses différences auprès des personnes qui souhaitent écouter de la musique illimitée à la demande. Il s’agira par exemple de mettre en avant Flow, une fonctionnalité qui est l’équivalent d’une station de radio personnalisée qui diffuse de la musique sur la base des habitudes d’écoute et des collections de la bibliothèque de son utilisateur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPhilae : les scientifiques expriment leur confiance dans le réveil de l’atterrisseur
Article suivantMars : ce méthane qui soulève tant de questions

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here