Des chercheurs expliquent le changement de couleur des caméléons

Alors que l’on sait que les caméléons peuvent changer de couleur, encore faut-il savoir comment. C’est ce qu’une équipe de chercheur a découvert.

Jusqu’à présent, on savait que le caméléon possède la faculté de changer rapidement de couleur sans pouvoir véritablement expliquer comment. Grâce à des chercheurs des sections de Biologie et de Physique de la faculté des sciences de l’Université de Genève, cette question a désormais une réponse : des nanocristaux.

C’est en étudiant caméléon panthère mâle originaire de Madagascar que les scientifiques ont découvert que la peau du caméléon possède des pigments rouges, jaunes et marrons comme beaucoup d’autres reptiles, mais aussi des nanocristaux capables d’interagir avec certaines longueurs d’onde. « Ces couleurs sont en fait créées sans pigments, via un phénomène d’interférence optique. Elles dérivent des interactions entre certaines longueurs d’onde et des structures nanoscopiques, telles de minuscules cristaux présents dans la peau des reptiles », explique Michel Milinkovitch, professeur du département de génétique de l’Université de Genève.

Par exemple un caméléon a la peau verte grâce à une couche de cellules aux pigments jaunes situés au-dessus d’une couche de cellules iridophores qui reflètent uniquement les longueurs d’onde de la couleur bleue et absorbent les autres.

À la différence des autres reptiles, la particularité du caméléon est qu’il possède un maillage actif de ses nanocristaux qu’il peut rapidement réorganiser pour changer de couleur.

Les scientifiques de l’Université de Genève ont également découvert que le caméléon possède une seconde couche de cellules iridophores, plus profonde. « Ces cellules, qui contiennent des cristaux plus gros et moins bien organisés, réfléchissent une proportion importante des longueurs d’onde infrarouges, ce qui permet au caméléon de se protéger du soleil », explique Michel Milinkovitch.

Grâce à ses deux couches de différentes cellules iridophores, le caméléon peut changer de camouflage, mais aussi se protéger du soleil. Il s’agit d’un exemple unique de système optique auto-organisé contrôlé par l’animal qui le porte.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMcDonald’s Japon : une appli pour se plaindre
Article suivantTristan Nitot : de Mozilla Europe à Cozy Cloud

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here