Des chercheurs résolvent l’énigme du camion transportant des oiseaux

Est-ce qu’un camion transportant des oiseaux changerait de poids s’ils se mettaient tous à voler ? Il s’agit d’une énigme qui a pris la tête à de nombreux scientifiques. Des chercheurs de l’Université Stanford donnent la réponse.

Cela fait de nombreuses années que les scientifiques se cassent la tête sur une énigme toute simple : est-ce qu’un camion transportant des oiseaux changerait de poids s’ils se mettaient tous à voler ?

De prime abord, il est naturel de penser que le camion pèserait moins lourd si tous les oiseaux se mettaient à voler du simple fait que leur poids n’aurait plus d’incidence sur le camion. Pourtant, la solution n’est pas aussi simple que cela.

En effet, selon les règles de physique, la poussée vers le bas des ailes pour maintenir en vol un oiseau engendre une force qui annule la charge manquante, ce qui signifie en fait que le poids du camion ne changerait pas.

Pour trancher ce dilemme, des chercheurs de l’Université Stanford ont réussi à mesurer les forces dans un oiseau en plein vol. C’est en inventant un appareil super sensible capable de mesurer les changements minimes de poids d’un oiseau en vol qu’ils ont pu enregistrer la force produite par chaque battement d’ailes. Ils ont utilisé deux perroquets, Gaga et Ray, pour enregistrer les forces lorsqu’ils volaient entre deux perches.

Le résultat est que les oiseaux exercent une force deux fois supérieure à leur poids lors du mouvement descendant de leur aile dans le but de rester en vol lorsque leurs ailes remontent. Cela signifie donc que le poids d’un camion contenant des oiseaux qui volent fluctuerait en fonction de chaque battement d’ailes.

En fait, pour autant que tous les battements d’ailes soient synchrones, le camion devrait ponctuellement transporter le double poids des oiseaux.

En réalité, l’aspect chaotique donc aléatoire des battements d’ailes de plusieurs oiseaux laissent à penser que les différentes forces vont s’annuler, sans empêcher tout de même des fluctuations du poids du camion.

Alors les résultats de cette étude ont été publiés dans le journal Royal Society Journal Interface, le Professeur Lentink, principal auteur de cette recherche, espère que les renseignements acquis grâce à cette étude vont permettre aux ingénieurs d’affiner le comportement en vol des avions, notamment des drones.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe manque d’exercice est deux fois plus meurtrier que l’obésité
Article suivantDailymotion Games : la diffusion en direct de parties de jeux vidéo arrive

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here