Des drones pour s’attaquer au chaos de la fin du ramadan

Afin de faire face au chaos sur les routes de la fin du ramadan, l’Indonésie a décidé de recourir aux nouvelles technologies, notamment à des drones.

La fin du ramadan est prévue pour le vendredi 17 juillet en Indonésie. À cette occasion, des millions de personnes vont rejoindre leurs familles afin de célébrer la fin du mois de jeûne, ce qui provoque habituellement le chaos sur les routes, plus particulièrement sur la principale île de Java.

Ce voyage annuel est appelé « mudik » en indonésien, une odyssée qui nécessite souvent 24 heures pour parcourir quelques centaines de kilomètres.

Pour tenter de limiter cette cohue, les autorités ont décidé de faire appel aux nouvelles technologies.

À Jakarta, l’une des villes les plus embouteillées au monde, la police a pour la première fois déployée des drones pour réguler la circulation. Les engins volants sans télécommander vont survoler la périphérie de la capitale et transmettre des images en temps réel à un centre de vidéosurveillance afin que des décisions rapides puissent être prises.

« Si la circulation est mauvaise, s’il y a un accident, nous pouvons le voir d’en haut », a expliqué un porte-parole de la police, Muhammad Iqbal.

Dans le but d’informer directement les usagers de la route, la police a aussi diffusé une application pour téléphone qui donne accès au réseau de vidéosurveillance, pour qu’ils puissent prendre connaissance du trafic.

D’autres applications, comme « Ayo Mudik » et « Media Mudik », sont aussi proposées. Elles permettent de localiser la mosquée la plus proche tout en informant les automobilistes de l’heure exacte de la fin du jeûne chaque jour, une information capitale pour de nombreux musulmans.

D’autres applications proposent des cartes routières et des indications GPS en plus d’informations spéciales « mudik » permettant de localiser des zones de repos sur son itinéraire, des stations-service, mais aussi des lieux de rencontres pour du covoiturage.

Bien que l’Indonésie ait décidé de miser sur la technologie pour limiter le chaos de la fin du ramadan, il est peu probable que les moyens mis en place arrivent éviter les embouteillages et les morts sur les routes encombrées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPluton : les premières photos révèlent des montagnes
Article suivantWindows 10 (build 10240) : dernière ligne droite avant la version finale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here