Des impulsions lumineuses pour réactiver la mémoire des souris

Grâce à des impulsions lumineuses, des chercheurs ont réussi à réactiver la mémoire perdue de souris, ce qui pourrait être une piste pour lutter contre l’amnésie.

Une étude faite au Massachusetts Institute of Technology pourrait être une avancée majeure dans la lutte contre les amnésies. Des chercheurs ont en effet découvert que des impulsions lumineuses ont permis de réactiver un processus de consolidation des synapses chez des souris amnésiques.

Alors que les chercheurs débattent sur différentes méthodes de recouvrir la mémoire depuis des années, cette découverte est une avancée. « Cette recherche fait avancer la compréhension sur la nature de l’amnésie, une question très controversée en neurosciences », se réjouit le Pr Susumu Tonegawa, à l’origine de cette étude et lauréat du Nobel de Médecine en 1987.

« La majorité des scientifiques privilégient la théorie de la destruction du stockage de l’information, mais cette recherche montre que cela est probablement erroné », ajoute le professeur Tonegawa.

Beaucoup de scientifiques considèrent que l’amnésie provoquée par un traumatisme crânien résulte de dommage de cellules cérébrales. Selon le professeur Tonegawa, cette étude démontre que dans certaines formes d’amnésie, la mémoire est simplement « inaccessible ».

« Ces travaux fournissent un éclairage surprenant sur la nature de la mémoire et vont stimuler de futures recherches sur la biologie de la mémoire et de sa restauration clinique », conclut le professeur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMandriva : liquidation judiciaire pour l’éditeur de Mandrake Linux
Article suivantYahoo! Tech France : un premier magazine en ligne en français

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here