Des PlayStation 4 pour planifier les attaques de Paris ?

Selon le ministre de l’Intérieur belge Jan Jambon, les terroristes qui ont attaqué Paris vendredi dernier pourraient avoir planifié leurs attentats avec des PlayStation 4.

Les attaques sur Paris du vendredi 13 novembre 2015 ont déjà fait 132 morts, un bilan qui est toujours provisoire. Alors que l’enquête bat son plein pour retrouver les auteurs, les complices et les commanditaires qui seraient toujours en liberté, certaines informations commencent à sortir.

Jan Jambon, le ministre de l’intérieur belge, a par exemple indiqué que l’Etat islamique pourrait avoir utilisé le PlayStation Network pour planifier les attentats contre Paris. Il indique notamment que le service, disponible sur la PS4, permet de laisser très peu de traces avant les attaques.

Le fait qu’au moins une PS4 ait été découverte lors d’une perquisition semblerait confirmer l’information.

Lors d’une interview, Jan Jambon a notamment déclaré : « la PlayStation 4 garde encore moins de traces que WhatsApp ». « Pour nous, les terroristes qui communiquent par l’intermédiaire de la PlayStation sont très difficiles à traquer, non seulement pour les services belges, mais aussi pour les services internationaux, car il est difficile de décrypter les communications faites via la PS4 ».

Alors que des rapports de sources officielles suggèrent que les attaquants pourraient avoir communiqué avec des contacts en Syrie à l’aide d’outils de cryptage, la PS4 pourrait donc être l’outil.

On parle d’iOS, Android… mais jamais des consoles de jeu

Lorsqu’on parle de communication, voire d’interception des communications, on parle essentiellement du cryptage mis en place par Apple dans iOS et Google dans Android, voire de Facebook, WhatsApp, et des autres services de messagerie, mais jamais des consoles de jeu. En pourtant, les consoles PS4, vendues à plus de 25 millions d’unités, sont très populaires pour jouer, mais aussi communiquer, que cela directement via le PlayStation Network (PSN) ou via les canaux de communication incorporés à certains jeux.

Paradoxe, Sony n’est pas particulièrement réputé pour sa sécurité et sa politique de confidentialité est relativement standard, avec par exemple « il est possible de partager des informations avec les autorités lorsque nous pensons en toute bonne foi que la Loi exige la divulgation ou que la divulgation est nécessaire pour protéger ou faire respecter les droits, propriété, sûreté ou sécurité de nous-mêmes ou d’autres ».

Est-ce que des PS4 ont réellement été utilisées pour préparer les attaques de Paris ?

Ce ne sont pas les affirmations de Jan Jambon, ni le fait qu’une PlayStation 4 ait été découverte qui prouvent que les consoles de Sony ont été utilisées. Cela reste à être prouvé par de preuves solides. Car il ne faut pas l’oublier, pratiquement tous les services sur internet ont déjà été accusés, une fois ou l’autre, de servir aux terroristes.

« Je ne sais même pas combien d’apps j’ai sur mon téléphone pour communiquer en ligne », indique le chercheur en sécurité Graham Cluley. « Tout ce qui permet à deux personnes d’échanger des messages est susceptible de servir aux terroristes pour communiquer. Même si l’idée ne nous est pas venue à l’esprit d’utiliser des services de messagerie instantanée, je pourrais communiquer avec mes collègues extrémistes en utilisant des phrases préalablement convenues et que nous saurions interpréter ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook active son « Safety Check » au Nigeria
Article suivantBugs : Microsoft s’est raté avec la première grosse mise à jour de Windows 10

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here