Diabète : bientôt une application pour calculer glucides et insuline

Pour une personne diabétique, il est important de pouvoir estimer le taux de glucides de ce qu’il mange afin qu’il puisse calculer le volume d’insuline nécessaire. Une application pourra bientôt les aider.

Identifiez les aliments et leurs quantités sont deux choses primordiales pour un diabétique. C’est à partir de cette évaluation qu’il va pouvoir estimer la teneur en glucides de ce qu’il va manger, mais surtout calculer le volume d’insuline correspondant.

Comme le souligne Peter Diem, chercheur de la policlinique universitaire d’endocrinologie, diabétologie et nutrition clinique à l’Université de Berne, il est souvent très difficile pour les patients de correctement estimer ces valeurs, il n’est pas inhabituel que leurs estimations soient le double de la valeur réelle, ou la moitié.

C’est dans ce contexte que des chercheurs de l’Université de Berne sont actuellement en train de développer une application pour smartphone capable de déterminer la teneur en glucides d’un plat simplement sur la base d’un cliché pris avec leur appareil mobile. Sur la base de la photo, qui doit intégrer un élément de référence pour la taille, l’application identifie les types d’aliments et leurs quantités. Capable de différencier la viande, les légumes, les pâtes et autres, elle recrée une modélisation tridimensionnelle pour estimer le volume des aliments.

Même s’il ne s’agit que d’une version bêta, les premiers tests réalisés à l’hôpital démontrent que l’erreur du système n’est en moyenne que de 6 ou 7 grammes.

Alors que d’autres applications du même genre existent déjà, celles-ci nécessitent la saisie manuelle de tous les aliments, ce qui n’est pas le cas de ce projet.

Avant que cette application ne soit disponible pour tous les diabétiques, Peter Diem précise que les premiers essais avec des patients débuteront à partir de cet été.

Une App pour aider les diabétiques
Une App pour aider les diabétiques

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdidas : il faudra payer 299 dollars pour un ballon connecté
Article suivantSpaceX dévoile son nouveau vaisseau spatial habité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here