Dig Rush : un jeu vidéo pour soigner l’amblyopie

Afin de soigner efficacement l’amblyopie, Ubisoft, l’Université McGill de Montréal et la société Ambyotech ont développé ensemble un jeu vidéo : Dig Rush.

L’amblyopie, aussi appelée « œil paresseux », est due à un défaut de fonction du cerveau visuel qui n’a pas « appris » à se servir de l’œil en question lors de la phase de développement de la vision. Il est estimé qu’il existe 3% de prévalence de l’amblyopie au niveau de la population infantile mondiale.

Bien qu’il existe des traitements pour corriger l’amblyopie, ceux-ci sont contraignants et assez peu efficaces.

Des chercheurs de l’Université McGill de Montréal ont découvert une technologie qui permet au patient d’entraîner son cerveau à faire travailler ses deux yeux en même temps, dans le but de recouvrer à terme une vision binoculaire. L’idée est d’utiliser une paire de lunettes stéréoscopiques bleue et rouge, pour contrôler un personnage dans un jeu vidéo.

C’est ainsi que le studio Ubisoft a conçu le jeu thérapeutique Dig Rush, un jeu qui sera commercialisé par la société Ambyotech.

Cette thérapie ludique est une nouvelle approche thérapeutique qui n’a présenté aucun défaut et aucune régression de la vue chez les patients qui ont déjà testé le jeu. Avant de pouvoir être prescrit, le jeu doit encore recevoir l’aval de la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNotre avis sur la tablette Nokia N1
Article suivantEsthétisme : une nouvelle partie du corps à détester

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here