Disney parie sur le streaming sportif : 1 milliard de dollars !

Pour concurrencer la montée en puissance de la vidéo en ligne, Disney compte élargir son offre en misant 1 milliard de dollars sur le streaming sportif.

Les grands groupes américains de télévision doivent faire face à la montée en puissance de la vidéo en ligne, une concurrence qui ne cesse de grignoter des parts de marché. C’est pour contrer cette menace que Bob Iger, le PDG de Disney, parle de sa prise de participation dans BAM Tech, une entreprise spécialisée dans les technologies liées au streaming sportif.

Disney va investir 1 milliard de dollars pour obtenir une participation de 33 % dans BAM Tech, avec une option pour prendre le contrôle majoritaire dans les années à venir. Cette société est issue de la branche d’activités numériques de la Ligue américaine de baseball (MLB) et compte la Ligue nationale de hockey (NHL) comme actionnaire minoritaire. D’ici la fin de l’année, cet accord devrait déboucher sur le lancement d’un service internet par abonnement sous la marque ESPN, la marque du bouquet sportif de Disney.

« Notre investissement dans BAM Tech nous donne l’infrastructure technologique dont nous avons besoin pour rapidement augmenter notre échelle et monétiser nos capacités de streaming pour ESPN et à travers notre groupe », a expliqué Bob Iger. Il va notamment s’agir d’accéder aux retransmissions en direct d’événements sportifs suivis par beaucoup d’internautes.

Les technologies de BAM Tech servent déjà pour des services de vidéo en ligne qui revendiquent près de 7,5 millions d’abonnés. Si beaucoup de ses services sont sportifs (baseball, hockey, lutte, golf…), d’autres ne le sont pas, comme HBO Now, lancé l’année dernière, qui est célèbre pour ses séries comme « Game of Thrones ».

Concurrencer Netflix, mais aussi Yahoo! et Twitter

Pour avoir bien su monétiser son catalogue de titres, Disney a relativement été épargné par la montée en puissance de services tels que Netflix. Mais maintenant que des acteurs tels que Yahoo! ou Twitter ont passé des accords avec des ligues sportives pour diffuser des matchs en direct, la situation a passablement évolué. C’est pour faire face à cette nouvelle concurrence que Disney cherche de nouveaux débouchés.

C’est d’autant plus vrai que des offres comme SlingTV ou Sony Vue séduisent de plus en plus en étant allégées, des offres qui sont aussi moins chères. Cela explique aussi le repositionnement en cours de Disney.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here