Données personnelles : comment on vous les soutire à votre insu

Les géants du net se nourrissent de vos données personnelles, une mine d’information pour mieux vous cibler. Même si vous êtes attentif à la protection de votre vie privée, tous les moyens sont bons pour obtenir des informations sur vous.

Tous les chefs d’entreprise vous le diront, le nerf de la guerre c’est l’argent. Sur internet, pour se faire de l’argent, tout passe avant tout par la publicité, une publicité qui est d’autant plus efficace qu’elle cible vos attentes et besoins. De ce fait, tous les géants du net multiplient les astuces pour en savoir plus sur vous. Petit tour d’horizon des combines sournoises :

Si vous ne fournissez pas suffisamment de données personnelles à Facebook, ce n’est pas le réseau social qui va vous les soutirer… directement. En déployant son nouveau bouton « Ask » (« Demande »), Facebook va simplement permettre à vos amis de vous demander directement un complément d’information à votre sujet. Même si celui qui est interrogé à la possibilité de choisir qui verra sa réponse, la donnée en elle-même sera stockée dans les bases de données de Facebook, et sera donc utilisable pour cibler des campagnes publicitaires.

Le fait que Google scanne tous les mails de Gmail n’est pas une nouveauté. Le fait que cette intrusion dans votre vie privée fasse désormais partie des conditions d’utilisation de la messagerie ne laisse aucun doute sur l’usage de vos données personnelles.

Plus sournois, si les boutons « +1 » ou « J’aime » ne servent à priori qu’à recommander des articles ou des produits, la réalité est que le fait de voter permet à Google et Facebook de savoir quels sont les sites que vous avez visités, donc de suivre vos habitudes de surf.

En affichant fièrement, que 75% des internautes sont influencés par les recommandations faites par Netflix indique clairement que le service de vidéos américain connait très bien le profil de ses utilisateurs. De fait, la base de données de Netflix regorge d’information au sujet de ses clients, par exemple ce que vous avez regardé, quand est-ce que vous l’avez regardé, les moments où vous vous êtes mis en pause, etc. ce qui permet au service de VOD de savoir exactement quoi plait à qui et quand.

Pour finir, il ne faut surtout pas oublier la géolocalisation, une activité qui s’est généralisée parallèlement à l’essor des mobiles. Selon une expérimentation conjointement menée par la CNIL et l’INRIA, les applications envoient en moyenne quotidiennement 76 événements de géolocalisation, autant d’informations sur vos habitudes.

En sachant tout cela, il est clairement évident qu’il est quasiment impossible d’échapper à tous les pièges qui sont nous sont tendus dans le but de nous soutirer des informations personnelles. Mais la meilleure chose à faire est tout de même de rester particulièrement attentif.

Facebook fait partie des géants du Web les plus friands de données personnelles.
Facebook fait partie des géants du Web les plus friands de données personnelles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : un bouton « Ask » qui lorgne du côté des sites de rencontres
Article suivantTélévision en France : Netflix arrivera la semaine du 15 septembre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here