Données privées : le jeu vidéo qui vous permet de faire fortune

Que cela soit l’affaire Snowden ou les piratages informatiques, les données privées sont au cœur de l’actualité et de l’économie mondiale. C’est dans ce contexte que le jeu vidéo DataDealer vous permet de vous enrichir en vendant des données privées.

C’est en 2012, uniquement en allemand, que le jeu vidéo DataDealer était sorti. Son principe est simple, s’enrichir en monnayant des données privées obtenues légalement ou illégalement.

Que cela soit les noms, prénoms, adresses, coordonnées téléphoniques, parcours scolaire et professionnel, postes occupés, mais aussi les films favoris ou le parfum de glace préféré, etc. le but est de faire comprendre la valeur de toutes ces données pour ceux qui les collecte et, pourquoi pas, de vous rendre un peu plus prudent.

Disponible en version Facebook ou web (http://datadealer.com/). DataDealer est désormais disponible aussi en anglais.

Il faut dire qu’avec les récentes révélations de l’affaire Snowden, ce jeu est d’autant plus d’actualité, car il montre les différentes interactions possibles, ce qui peut arriver à vos données personnelles si vous les laissez trainer n’importe où…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTreasure Tag : la solution Nokia pour ne plus rien perdre
Article suivantFemmes ingénieurs : belle et intelligente n’est pas compatible selon LinkedIn

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here