Droit à l’oubli : Fin de non-recevoir pour 59% des requêtes

Google refuserait 59% des requêtes de désindexation de pages web au motif du droit à l’oubli, c’est ce qu’indique une étude de Reputation VIP.

C’est en se basant sur un échantillon de 15 000 demandes de désindexation de pages web, en France et en Europe que Reputation VIP a déterminé que Google donne une fin de non-recevoir sans autre forme de procès pour 59% des requêtes, que 36% des demandes ont été acceptées et que les 5% restant ont été suivies d’une demande d’informations complémentaires.

Il est à noter que ces chiffres ne reflètent que les requêtes qui ont été traitées, ce qui n’est pas le cas de 53% des demandes qui sont encore en attente de traitement.

Au niveau des refus notifiés par Google, le principal motif est que la requête fait référence à la vie professionnelle de l’intéressé (26%), que le demandeur est lui-même à l’origine des données publiées (22%), que le demandes correspondent à des pages considérées comme étant « toujours d’actualité et d’intérêt public » (14%) ou encore que la requête cible le profil de réseau social des demandeurs (13%).

Réputation VIP souligne par ailleurs que le nombre de demandes acceptées est passé de 57% de réponses positives fin juin à 28% fin août, signe que le moteur de recherche a durci sa politique ou que les demandes deviennent moins pertinentes.

Droit à l'oubli : Google refuserait 60% des requêtes

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité