Droit à l’oubli : Google a déjà reçu des milliers de demandes de retrait

Quatre jours après la mise en ligne de son formulaire relatif au droit à l’oubli par Google, le géant a déjà reçu plusieurs milliers de demandes de retrait.

Rien que pour la journée du vendredi 30 mai 2014, Google a reçu 12 000 demandes de retrait de lien par des internautes européens au motif du droit à l’oubli. Alors que le formulaire relatif au droit à l’oubli a été posté depuis seulement quatre jours par le moteur de recherche, cette fonctionnalité enregistre déjà un réel succès.

Si ce chiffre de 12 000, confirmé par Google, peut sembler énorme, il est tout de même important de le relativiser. En effet, le géant du net traite en moyenne plus de 20 millions de réclamations tous les mois, ce qui rend ce nombre de demandes à l’oubli relativement dérisoire. Pourtant, cela n’empêche par les internautes européens de recourir à leur droit.

Pour finir, il faut rappeler que ce formulaire de droit à l’oubli est un outil mis à disposition par Google en vue de se mettre en conformité avec une décision de la Cour européenne de justice permettant d’obtenir la suppression des liens internet vers des données personnelles sous certaines conditions. Rien n’est précisé sur le délai de traitement des formulaires. Il faut encore préciser que ses retraits de liens ne s’appliqueront qu’en Europe, c’est-à-dire uniquement sur Google France, Espagne, Allemagne, etc.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : la Galaxy Gear passe à Tizen
Article suivantComputex : HP dévoile sa nouvelle gamme d'ordinateurs portables

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here