Drone Boning : un court-métrage érotique filmer par un drone

Pour réaliser Drone Boning, un court-métrage érotique, Brandon LaGank a décidé de tout filmer avec un drone.

« Nous voulions explorer l’idée de la vie privée et des drones », confie Brandon LaGank, le réalisateur du court-métrage érotique « Drone Boning ». C’est pour cette raison qu’il explique que « L’objectif était de choisir de très beaux paysages et d’y mettre des gens en train d’avoir des rapports sexuels ».

Par son approche originale, ce film est bien évidemment totalement surréaliste. C’est donc logiquement que ce court-métrage fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux. Il faut dire que, avec des plans-séquences de paysages d’une beauté à couper le souffle qui sont entrecoupés de scènes érotiques.

Dans une interview au sujet de ce tournage, Brandon LaGank explique que le tournage de « Drone Boning » a duré plusieurs semaines, mais aussi que plusieurs scènes n’ont pas pu être tournées en raison des risques liés à ces situations considérées illégales aux États-Unis.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : le FBI l’arrête pour piratage d’applications
Article suivantWindows : Microsoft colmate une faille critique vieille de 19 ans

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here