Dropbox ferme Carousel et Mailbox pour recentrer ses activités

La stratégie de Dropbox cherche encore sa voie. L’entreprise américaine spécialisée dans le cloud annonce la fermeture de Carousel et Mailbox, deux activités qualifiées de « stratégiques » il y a peu.

Quel est l’avenir de Dropbox ? Bonne question. Il n’est pas sûr que l’entreprise américaine spécialisée dans le cloud connaisse elle-même la réponse. En effet, elle se cherche toujours une stratégie sur un marché qui doit faire face à une forte concurrence.

Preuve, que Dropbox se cherche toujours, l’entreprise avait annoncé, il y a pas si longtemps, que les services Carousel et Mailbox étaient deux activités stratégiques. Aujourd’hui, on apprend que ces services seront fermés à la fin février. Pourquoi un tel revirement de stratégie ?

Répondre à la pression des actionnaires

La réponse à cette question est que Dropbox doit satisfaire ses actionnaires alors que ceux-ci exercent une très forte pression. Les fonds Fidelity Investments et BlackRock, deux de ses principaux actionnaires, ont récemment déprécié leur participation dans la société en s’appuyant sur les chiffres de croissance et les perspectives sur un marché de plus en plus concurrentiel. Un problème de surévaluation de sa valorisation est aussi évoqué.

Un recentrage sur les services aux professionnels

Si Dropbox annonce la fermeture de Carousel, un service de stockage de photos lancé l’an dernier, et de Mailbox, un gestionnaire d’e-mails racheté en 2013, c’est parce que ses fondateurs, Drew Houston et Arash Ferdowsi, ont annoncé leur intention de recentrer les activités de la société sur les services aux professionnels. Mais voilà, avec Google, Amazon, Apple ou encore Microsoft, sans parler des autres, la concurrence est féroce avec pour tous le juteux marché des entreprises comme priorité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRachat de Bouygues Telecom et TF1 par Orange ? La Bourse s’enflamme !
Article suivantL’expérience « Intercect by Lexus » sort du Japon

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here